Courbes d'étoile I

1994

 

 

 

Courbes d’étoile(s) I 

pour piano solo

première pièce du cycle Courbes d'Etoiles I - VI  

 

 

Trajectoires d’étoiles filantes. Attitude rêveuse du spectateur terrestre face aux décompositions fragmentaires de la matière en fusion. Particules en chute libre dans l’infini de la pensée humaine. Un jour, un physicien me parlait des vibrations cosmiques à l’image du monde sonore. L’analogie prenait ainsi forme. À la fragmentation atomique dans l’espace se substitue la décomposition spectrale. L’oreille remplace l’oeil, le temps d’une dérive d’imaginaire. Calculs et poésie se mêlent. Une question vague se promène dans mon esprit: se pourrait-il que les logarithmes scandent les vagues musicales au gré de leurs nombres progressifs, que les rapports spectraux rythment l’harmonie au gré de la perception? J’y crois. Le plus compliqué étant de plier la technique pianistique selon les fantaisies créées par les distorsions du matériau musical. Ainsi la poésie naît-elle d’une incontournable virtuosité.

 

Courbes d’étoiles I : obsession harmonique jusqu’à la saturation finale, éclatement d’étoile. Un noyau est enfin visible, une fraction de seconde... suit l’unique silence de la nuit, moment propice pour découvrir les subtilités spectrales de la lumière. Est-ce vraiment le repos?

Cette page virtuose est dédiée à mon amie et chanteuse Josyane Lemaître. L'oeuvre fut créée par Thérèse Malengreau au festival de musiques contemporaines de Montréal en 1995.

 

 

Vidéo sur youtube (Nao Momitani, piano) :

http://www.youtube.com/watch?v=x4w9fKmM3LM

Membre(s)
Instruments
Durée
0:6:0
Effectif
pour piano
Comment

z