Le chant du funambule

1992

Le chant du funambule

 

 

Ecrit en 1992, ce grand solo pour violoncelle est constitué de 24 variations sur un thème qui sont, elles-mêmes, un trajet à travers différentes attitudes compositionnelles face au phénomène sonore. Ces attitudes ont été, pour ainsi dire, « appliquées » à l’instrument, suscitant ainsi une exploration de nombreuses et diverses techniques instrumentales aussi bien classiques et connues qu’inattendues et inhabituelles. Le jeu instrumental voyage des doubles cordes, des traits et des balayages, aux glissandi, à la monodie et à la polyphonie tandis que l’œuvre est divisée en trois grandes parties qu’une variation similaire et répétée annonce chaque fois. Ces trois parties comportent, chacune, deux attitudes : la première oppose une écoute harmonique à une écoute statistique et active, la deuxième se déploie linéairement puis polyphoniquement et enfin la troisième varie le thème principalement à partir du geste instrumental puis termine l’œuvre dans une extension statistique et contemplative.

La musique que l’interprète joue devient alors le chant d’un funambule constamment en recherche d’équilibre entre des mondes sonores parfois très éloignés les uns des autres.

L’œuvre est dédiée au violoncelliste belge Jean-Paul Dessy.

Membre(s)
Durée
0:0:0
Effectif

Grand solo pour violoncelle (25mn)