Agenda

Février

  01 02 03 04 05
06 07 08 09 10 21:00 : Todor Todoroff
Hors-Champs
11 21:00 : Todor Todoroff
Hors-Champs
12
13 19:30 : CONCERT ANALYSE : 3 PIÈCES POUR LE PIANO
14 15 16 17 18 19
20 21 22 23 24 25 26
27 28


Français / English

Jean-Marie
Rens

Jean-Marie Rens (1955) fait ses études au Conservatoire Royal de Bruxelles où il obtient entre autres un premier prix d'harmonie dans la classe de Jean-Claude Baertsoen, et un premier prix de fugue dans la classe de Marcel Quinet. C'est avec ce dernier qu'il travaille la composition et l'orchestration. Il se perfectionne ensuite aux stages "Acanthes" à Avignon avec Olivier Messiaen, Pierre Boulez et Toru Takemitsu. Plusieurs de ses oeuvres ont été commandées et créées par des groupes tels que Musique Nouvelle, l'orchestre de la RTBF, l’Orchestre Philharmonique de Liège, le violoncelliste Jean-Paul Dessy, le pianiste Georges Deppe, Voices of Europe, le chœur mondial des jeunes, l’Orchestre National de Belgique,..., et primées dans des concours de composition: prix Agniez au CRMB, prix SABAM pour l'année européenne de la musique, prix Muizel Huis Koncerten,...
Jean-Marie Rens a enseigné l’écriture et l’analyse dans plusieurs académies de musique, au conservatoire de Bruxelles ainsi qu’à l’université de Lille. Aujourd'hui il est directeur de l'académie de musique de Saint-Gilles et professeur d'analyse musicale au conservatoire de Liège. Il a également donné de nombreuses conférences en Belgique et à l’étranger et en particulier pour la Société Belge d’analyse musicale dont il a été le vice-président. Plusieurs de ses articles ont été publiés dans diverses revues dont les fascicules d’analyse musicale.
En dehors de ses activités sur le terrain de la « musique sérieuse », il a aussi créé un quartet de jazz « Quadrens » avec lequel il a joué plusieurs de ses compositions dont Tourelle enregistré par Philippe Catherine et Charles Loos.

Stravinsky, Bartok, Boulez et Ligeti sont quelques uns des compositeurs qui ont marqué son travail. Il doit aux deux premiers Maîtres une volonté d’organisation de la forme de manière très rigoureuse. A Boulez il doit plus particulièrement le travail sur la manipulation des hauteurs et des durées dans « l’esprit » du sérialisme. Ligeti quant à lui a été déterminant dans le domaine de sa réflexion sur la perception du temps dans la perception du discours musical. Cette problématique du « temps psychologique » est toujours très présente dans son travail et les titres de ses dernières œuvres le montrent clairement.

Lien vers son site personnel :