Un ciel fait d'herbes II

1990

Un ciel fait d’herbes II 

pour clarinette, violon, violoncelle et piano 

 (1990 - 12 min.)

 La première mouture de cette œuvre (Un Ciel fait d'herbes I) se représentait sous l’aspect d’une mélodie pour voix d’alto, clarinette et piano, basée sur une poésie de Marc Imberechts. Une version développée pour quatuor (II) fut écrite ultérieurement à l’occasion d’un concert d’hommage rendu au compositeur Jean-Louis Robert, merveilleux pédagogue qui m’ouvrit au monde de la composition contemporaine, un artiste disparu malheureusement trop tôt (décédé accidentellement en 1979). L’oeuvre fut créée au Festival d’Olne en 1990 par l’Ensemble Aquarius (Izumi Okubo, vl. / Jean-Paul Zanutel, vcl. / Vincent Jacquemin, cl. et le compositeur au piano)

Un ciel fait d’herbes II transpose dans le monde musical la structure, les jeux subtils de langage, les expressions d’essence essentiellement érotique que l’on trouvait dans le poème homonyme de Marc Imberechts. Comme bien souvent dans mes oeuvres, la structure harmonique fut entièrement calculée par ordinateur, permettant une modélisation informatique - ensuite transposée musicalement - de certaines transformations sonores naturelles. De multiples écarts acoustiques affectent dès lors la trame du discours musical, de la distorsion de timbres (sons multiphoniques à la clarinettes, sons écrasés aux cordes) à la distorsion mélodique (inflexions micro-tonales), en passant par la distorsion harmonique (qui permet une alternance d’accords dissonants et consonants) jusqu’à l’effondrement central de la production musicale ; là où les instrumentistes énoncent en chuchotant le poème de Marc Imberechts sur une longue tenue de clarinette :

Déchire-moi la peau des désirs.

Que mon sang, qui aspire au grand air

oxygène le frisson grésillant

aux creux de tes hanches

Mes griffes zèbrent le grand fuseau blanc.


L'araignée violette

se précipite le long de la grande vergue.

Fleur mauve ouvre ses pétales.

Perle la liqueur.


Les deux pigeons blancs

Tendent le bec vers mes lèvres.


Marc  Imberechts, "Un Ciel fait d'herbes"

(Editions Tétra-Lyre)

 

Cette oeuvre fut lauréate à la Tribune Internationale des compositeurs de l’UNESCO en 1992.

Membre(s)
Durée
0:12:0
Effectif

pour violon, violoncelle, clarinette et piano

Comment