Heavy Funk

2011

Heavy Funk !

pour piano à 4 mains (2011)

Cette pièce se veut un petit témoignage de ces désirs de croisements entre musiques populaires et musiques dites « savantes » qui caractérisent mes dernières créations (de Zap’s init – hommage à Zappa – à La Terre sans mal où pointe l’esthétique des clips MTV).

Ainsi, funky, première indication expressive de la partition à destination des interprètes, signifie-t-elle : « qui sent la sueur ». Dès lors, il ne faut pas s’étonner à ce que cette oeuvre transpire de ses obsessions de motifs syncopés interrompus ici et là par les nombreux riffs (soubresauts virtuoses) et chorus (aux allures improvisées) qui rappellent les musiques afro-américaines des années 80. Heureusement ce funk qui se révélera de plus en plus psychédélique sera interrompu momentanément par une vision dilatée du même matérieau. L’occasion d’un petit répit curieux, tout en tendresse avant un mouvement frénétique final.

Musique de traverses. Sonorités incarnées. Chemins multiples entre des esthétiques a priori antinomiques, qui pourtant, en se contaminant délicieusement, offrent à l’auditeur des nouvelles perspectives musicales pleinement ancrées dans notre époque riche d’écoutes fragmentées.


Reste alors le mot de la fin : Have fun(k) !

L’œuvre est dédiée à Nao Momitani et Tomoko Honda. Ces deux pianistes en firent la création à l'occasion du Festival Emergence 2012 (le 27/10/2012).

 

 

Membre(s)
Durée
0:12:0
Effectif

Piano quatre mains