Chant

1983

Chant

 Pour synthétiseur DX7, harpe, piano et trois groupes de percussions.

L'oeuvre fut écrite en 1983 à la demande du Festival de Wallonie (Belgique), afin de s'intégrer dans le thème de l'année : "Orient-Occident". Cela justifiait le choix des principaux matériaux : une mélodie japonaise (tirée d'une petite anthologie musicale nippone que m'avait prêté Henri Pousseur) et une séquence sérielle. Un vaste « champ » d’exploration s’offrait dès lors à moi. Je pouvais y instaurer différentes perspectives et relations entres ces deux composantes : ré-interprétation, interaction et distanciation.

De plus, certains schémas compositionnels sont nés des propriétés acoustiques des instruments : d’abord la résonance, carctéristique du piano, de la harpe et des métaux résonants ; au synthétiseur de varier – entre autres fonctions - les couleurs de ces résonances. Il est à remarquer que ce dernier instrument est d’ailleurs le seul à pouvoir travailler sur l’idée du son soutenu. Restait alors à imaginer  le travail sur l’articulation sonore, pris dans un processus de transformation perpétuelle quasi-rhapsodique.

« Chant » est dédié à Philippe Boesmans. L'oeuvre fut créée par l'Ensemble Musiques Nouvelles dans le cadre du festival de Wallonie 1983 - Bruxelles - La Raffinerie

Membre(s)
Durée
0:0:0
Effectif

pour harpe, synhtétiseur DX7, piano et 3 percussions

Comment