A Butterfly's Dream

2016

A Butterfly's Dream

Oeuvre imposée lors de la Finale du Concours Musical International Reine Elisabeth de Belgique (Piano-2016).

Cette partition pour piano et orchestre s’inspire de la scène du Rêve du Papillon extrait du Zhuangzi (Tchouang Tseu), livre de philosophie chinoise (portant le nom de son auteur), écrit au IVe siècle avant notre ère. Dans cet ouvrage, le lettré s’interroge sur la réalité du monde à la suite d’un songe qu’il hésitait à définir comme rêve ou réalité :

« Jadis, Tchouang Tseu rêva qu’il était un papillon voltigeant, satisfait de son sort et ignorant qu’il était Tseu lui-même. Brusquement, le poète s’éveilla et s’aperçut qu’il était Tseu. L’esprit entre deux mondes, il ne savait plus s’il était Tseu rêvant qu’il était papillon, ou le papillon rêvant qu’il était Tseu. »

Dès lors la musique interroge ce mouvement de pensée, des battements d’aile marqués par les frémissements de cordes – ramenant ainsi à une partition antérieure, Frissons d’Aile – aux références explicites à la musique chinoise en passant par les impulsions d’un piano tendre et fantasque à la fois. Loin de se vouloir pièce de concours, cette composition tente de se positionner sur le rôle de l’émotion et de l’expressivité dans la musique de notre temps.

L’œuvre porte une triple dédicace : à la mémoire du Comte Jean-Pierre de Launoit, pour son merveilleux engagement auprès de ce concours qui n’a cessé de ponctuer mon écoute depuis mon adolescence ; à la mémoire de mon ami Luc Brewaeys, dont la disparition coïncida avec l’écriture de la dernière section de l’œuvre qui en porte la trace tragique ; enfin, à Zhang YongYin, récente soliste de mon Crossing Edges pour erhu et orchestre, dont les confidences furent à l’origine du projet de ces papillons traversant allégrement mers et continents.

Membre(s)
Durée
0:12:0
Effectif
Piano et orchestre