Liances

1999

Liances

 

« Liances » a été composée en 1999 dans le cadre d’une résidence au Nouvel Ensemble Moderne de Montréal dirigé par Lorraine Vaillancourt. L’œuvre, dédiée au pianiste Pierre Thomas, a été créée à Montréal par Jacques Drouin. Elle repose sur la conception deleuzienne du devenir. Transposée musicalement, cette conception du devenir consista à composer de  différentes manières des liens musicaux entre les évènements sonores.

Ces différents devenirs entre les matériaux sonores s’articulent en différentes orientations, d’inspirations soit directement musicales, soit plus éloignées comme, par exemple, les devenirs rythme, timbre, résonance, geste, tango, sitar, registre, statique, serpent, oiseau, monodie. Ces devenirs sont organisés en niveaux d’ordre, c’est-à-dire qu’il y a dans la pièce des devenirs d’ordre 1 entre deux matériaux simples, puis des devenirs d’ordre 2 entre deux devenirs d’ordre 1 et ainsi de suite jusqu’à l’ordre 5. Cela donne naissance, au dernier ordre, à une ligne de fuite capricieuse : la musique passe ainsi par les devenirs sans jamais s’y installer tout en variant en épaisseur.

Cette œuvre fait partie du cycle de pièces qui explore les « champs de l’inaudible » car la musique n’y résulte ni des matériaux sonores, ni de leurs organisations, ni de la pensée musicale, mais de la pensée proprement dite : une source inaudible.

Membre(s)
Durée
0:25:0
Effectif

Piano