Mardi, novembre 26, 2019

eVanescens est une performance audiovisuelle interactive, un voyage à travers différents états, à la frontière mouvante entre le monde réel et des univers oniriques.

Le musicien Todor Todoroff et la vidéaste Laura Colmenares Guerra explorent dans cette oeuvre des territoires hybrides, singuliers et troublants. Avec la violoncelliste Sigrid Vandenbogaerde, ils interprètent en direct les parties acoustiques, électroacoustiques et vidéographiques.

La violoncelliste porte un ensemble de capteurs inertiels sur son torse, ses bras et ses mains. Chacun de ces capteurs contient un accéléromètre, un gyroscope et un magnétomètre à 3 axes qui permettent de suivre ses mouvements.

Ces capteurs sont associés à des techniques d'analyse du son du violoncelle (extraction de la fréquence, de l’enveloppe, du contenu harmonique, …) et aux interfaces gestuelles manipulées par les deux autres interprètes pour contrôler, en temps réel, les programmes qui transforment, (re)synthétisent et démultiplient le son et l’image. Combinés, ils augmentent les possibilités expressives des instruments, permettent de définir de nouveaux gestes musicaux et offrent des techniques d'écriture inédites.

Au croisement du son acoustique et de ses multiples métamorphoses, dans un dialogue intime avec l’image vidéo, eVanescens entraîne le spectateur dans un univers incertain, entre étrangeté inquiétante, légèreté et impression d’apesanteur.

Interprètes :
Todor Todoroff, composition, capteurs et interactions sonores
Laura Colmenares Guerra, création et interactions vidéo
Sigrid Vandenbogaerde, création violoncellevoix

Eva Giolo, interprétation vidéo, en remplacement de Laura Colmenares Guerra

Production : ARTeM asbl
 

Membre (s)
Prix:
12.00 €
Prix réduit:
10.00 €
Chaussée de Wavre, 366
Bruxelles
BE

Thickness flows est composé pour danse, installation vidéo, piano et électronique. 

"L’idée du projet est multiple. C'est à la fois un regard sur la diversité de la nature qui nous entoure et ses fragilités ainsi qu'un travail sur les liens qui unissent ou non une densité visuelle, vidéo, à des événements gestuels et une densité musicale.

La danse fait face à une installation de trois écrans (dont l’un est mobile) sur l’un desquels est projeté une série de vidéos. La projection est un ensemble des vidéos individuelles unifiées, liées entre-elles par une même préoccupation de jeu de densités, de masses et de mouvements. Il s’agit non seulement des mouvements intrinsèques à l’image projetée mais aussi les mouvements d’un des trois écrans (qui est mobile à 360 degrés), tel un partenaire de la chorégraphie dansée.

La musique et la danse ne traduisent pas uniquement ce que l’image vidéo transmet comme sujet mais ce que l’image véhicule comme présence afin de créer un nouveau sens. De même, l’installation vidéo n’illustre pas ce que suscite la musique ou la danse mais reflète l’énergie, le mouvement, la densité, les flux que dégagent celles-ci."

 Gilles Gobert

Avec :

Véronique Delcambre, piano

Maya Oliva, danse et chorégraphie

Gilles Gobert, composition et électronique

Inger Elisabeth Gleditsch, installation visuel et video

 

Membre (s)
Prix:
12.00 €
Prix réduit:
10.00 €
Chaussée de Wavre, 366
Bruxelles
BE