Samedi, décembre 2, 2017

 

A la découverte de nouvelles curiosités contemporaines

pièces de C.Ledoux, J.L. Fafchamps, P.Defresne, Haofu Zhang, S.Orlando.

Sous la direction Laurence Mekhitarian avec la participation d’élèves préparés par des professeurs de piano des Académies d’Anderlecht, Etterbeek, Sint-Pieters-Woluwe et de l’Institut Jacques Dalcroze

 

Avoir enseigné le piano à l’académie pendant des années m’a mise face à l’épreuve du temps et au besoin de renouvellement et de ressourcement dans mon questionnement musical et pédagogique.

Quel meilleur moyen que d’aborder un répertoire inconnu, parfois hermétique, dont on a tout à découvrir, et qui pose justement les questions fondamentales du geste musical et de l’apprentissage d’un instrument.

Trouver ce répertoire a correspondu à ma propre curiosité liée à la musique contemporaine.

L’œuvre « Jatekok » de G.Kurtag a été un point de départ d’une richesse inouïe.

Cette approche s’est ouverte ensuite à d’autres contemporains ( H.Lachenmann et L.Dallapiccola, entre autres ) et mon projet s’est enfin élargi avec la demande faite à Claude Ledoux et Jean-Luc Fafchamps d’écrire de nouvelles pièces pour des étudiants d’académie. C’est un projet en cours, un « work in progress » qui ne demande qu’à être poursuivi par tout musicien curieux de ce qui s’écrit dans son temps.

Laurence Mekhitarian
 

Prix:
0.00 €
Chaussée de Wavre, 366
Bruxelles
BE

 

A la découverte de nouvelles curiosités contemporaines

pièces de C.Ledoux, J.L. Fafchamps, P.Defresne, Haofu Zhang, S.Orlando.

Sous la direction de Laurence Mekhitarian avec la participation d’élèves préparés par des professeurs de piano des Académies d’Anderlecht, Etterbeek, Sint-Pieters-Woluwe et de l’Institut Jacques Dalcroze

 

Avoir enseigné le piano à l’académie pendant des années m’a mise face à l’épreuve du temps et au besoin de renouvellement et de ressourcement dans mon questionnement musical et pédagogique.

Quel meilleur moyen que d’aborder un répertoire inconnu, parfois hermétique, dont on a tout à découvrir, et qui pose justement les questions fondamentales du geste musical et de l’apprentissage d’un instrument.

Trouver ce répertoire a correspondu à ma propre curiosité liée à la musique contemporaine.

L’œuvre « Jatekok » de G.Kurtag a été un point de départ d’une richesse inouïe.

Cette approche s’est ouverte ensuite à d’autres contemporains ( H.Lachenmann et L.Dallapiccola, entre autres ) et mon projet s’est enfin élargi avec la demande faite à Claude Ledoux et Jean-Luc Fafchamps d’écrire de nouvelles pièces pour des étudiants d’académie. C’est un projet en cours, un « work in progress » qui ne demande qu’à être poursuivi par tout musicien curieux de ce qui s’écrit dans son temps.

Laurence Mekhitarian

 

 

Programme

 

G.Kurtag

 

Perpetuum mobile  

 

P. Defresne

 

Deux portraits d’après Jean de la Fontaine  La Fourmi, La Cigale 

Marie-Aurore Marseille, Céline Rallet, Susanna Hinrichs

 

J.M. Rens

 

4 hivers 

Maï, Marie-Coralie, Raphaëlle, Alice

 

S. Orlando

 

Tom Pouce  Maxence

4 mains VII  Maï , Laila

 

J.L. Fafchamps

 

Lettre à Leelou  Sibel Habsuono

Bourrée andalouse

Pour la grande chinoise   Mylo Bouckaert

Kristina song(e)   Clara Scholtus

Dimanche de pluie  Eliot Holemans

Le papillon dans une boîte

Feuille dans le vent   Lucia Vandenberghe

Mahaut tournoye

En route avec Nonno

Le golf(e) est fermé

Concert pour ceux qui sont privés de liberté  Jeanine Driessens

 

Haofu Zhang

 

Petit Ruisseau   Juliette

 

C. Ledoux

 

Petit mouvement d’espace-temps

Souvenir en Es  Fanny Libert

 

P. Defresne

 

Les temps suspendus 1   Fanny Libert

 

 

 

Professeurs : Nathalie Alessi, Marie-Noëlle Bette, Paula Defresne, Véronique Delcambre, Chantal Levie, Julie Mairy, Mariane Marchal, Maria Paz Martinez, Marie-Pierre Pochet  Académies d’Anderlecht, Braine-le-Comte, Etterbeek francophone et néerlandophone, Sint Pieters Woluwe, Saint-Gilles et l’Institut Jacques Dalcroze.

 

Prix:
0.00 €
Chaussée de Wavre, 366
Bruxelles
BE

"Les Chansons de Bilitis" de Stéphane Collin avec la soprano Morgane Heyse, la pianiste Marie-Ange Brecht et la participation exceptionnelle de Jean-Pierre Peuvion comme narrateur. 

Membre (s)
Prix:
12.00 €
Prix réduit:
10.00 €
Chaussée de Wavre, 366
Bruxelles
BE

"Les Chansons de Bilitis" de Stéphane Collin avec la soprano Morgane Heyse, la pianiste Marie-Ange Brecht et la participation exceptionnelle de Jean-Pierre Peuvion comme narrateur. 

Membre (s)
Prix:
12.00 €
Prix réduit:
10.00 €
Chaussée de Wavre, 366
Bruxelles
BE

LE CERVEAU MUSICIEN

Une conférence-concert d'Isabelle Dumont et Jean-Luc Fafchamps

 

Sous la forme d’un défi aux idées reçues, Isabelle Dumont et Jean-Luc Fafchamps nous invitent à une excursion insolite entre sons et synapses... Cette balade à deux voix sera suivie d’une exécution de Trois chants pour mieux voir pour violoncelle et piano préparé.

"L'aptitude à produire des notes musicales et la jouissance qu'elles procurent n'étant d'aucune utilité directe, nous pouvons ranger ces facultés parmi les plus mystérieuses dont l'homme soit doué" écrivait Charles Darwin, l’auteur de L’Origine des espèces, en 1871. Un siècle plus tard, les neurosciences ont commencé à lever le voile sur ce mystère… Elles révèlent aujourd'hui que le pouvoir de la musique est bien plus grand qu’on ne l’imaginait et que la musique contemporaine, élaborée, nouvelle, étrange, a des effets stimulants sur notre cerveau ! A travers quatre conférences, chacune conçue et présentée par un compositeur et liée à un concert, le forum des compositeurs, partenaire de cette nouvelle édition « clés, couleurs, sonorités… » met en lumière, de façon originale, exploratoire et variée, divers éléments qui nourrissent la création musicale, anticipent, corroborent et développent de nouvelles techniques de composition.

 

 

Conception et présentation :

Isabelle Dumont - actrice, créatrice de conférences scénique & Jean Luc Fafchamps - compositeur et pianiste

Programme :

Jean-Luc Fafchamps - Trois chants pour mieux voir pour violoncelle et piano préparé (2011-2013)

Interprètes :

Emilie Girard-Charest, violoncelle

Jean-Philippe Collard-Neven, piano

 

Prix:
12.00 €
Prix réduit:
10.00 €
Chaussée de Wavre, 366
Bruxelles
BE

LE CERVEAU MUSICIEN

Une conférence-concert d'Isabelle Dumont et Jean-Luc Fafchamps

 

Sous la forme d’un défi aux idées reçues, Isabelle Dumont et Jean-Luc Fafchamps nous invitent à une excursion insolite entre sons et synapses... Cette balade à deux voix sera suivie d’une exécution de Trois chants pour mieux voir pour violoncelle et piano préparé.

"L'aptitude à produire des notes musicales et la jouissance qu'elles procurent n'étant d'aucune utilité directe, nous pouvons ranger ces facultés parmi les plus mystérieuses dont l'homme soit doué" écrivait Charles Darwin, l’auteur de L’Origine des espèces, en 1871. Un siècle plus tard, les neurosciences ont commencé à lever le voile sur ce mystère… Elles révèlent aujourd'hui que le pouvoir de la musique est bien plus grand qu’on ne l’imaginait et que la musique contemporaine, élaborée, nouvelle, étrange, a des effets stimulants sur notre cerveau ! A travers quatre conférences, chacune conçue et présentée par un compositeur et liée à un concert, le forum des compositeurs, partenaire de cette nouvelle édition « clés, couleurs, sonorités… » met en lumière, de façon originale, exploratoire et variée, divers éléments qui nourrissent la création musicale, anticipent, corroborent et développent de nouvelles techniques de composition.

 

 

Conception et présentation :

Isabelle Dumont - actrice, créatrice de conférences scénique & Jean Luc Fafchamps - compositeur et pianiste

Programme :

Jean-Luc Fafchamps - Trois chants pour mieux voir pour violoncelle et piano préparé (2011-2013)

Interprètes :

Emilie Girard-Charest, violoncelle

Jean-Philippe Collard-Neven, piano

 

Prix:
12.00 €
Prix réduit:
10.00 €
Chaussée de Wavre, 366
Bruxelles
BE

This vocal octet conducted by Diego Borrello,

wishes to show the ties linking  several composers of the 20th and 21st century

— Berio, Sciarrino, Deleuze, Rens et Orlando —

to the Renaissance's polyphony.

 

16th century

La nuit froide et sombre, Orlande de Lassus 

Bonjour, et puis quelle nouvelle, Orlande de Lassus 

Il est bel et bon, Pierre Passereau

20th century

Cries of London, Luciano Berio (1925-2003)

12 Madrigali, (extraits), Salvatore Sciarrino (1947)

21st century

Three world premieres

Cris de Bruxelles, Création de Jean-Pierre Deleuze (1954)

Paroles gelées de Stéphane Orlando (1979)

Un rato...mi esperanza de Jean-Marie Rens, (1955)

 

Prix:
12.00 €
Prix réduit:
10.00 €
Chaussée de Wavre, 366
Bruxelles
BE

Octuor vocal belge sous la direction du chef italo-argentin Diego Borrello,

Ottovocale souhaite se produire dans un répertoire varié,

alliant volontiers création musicale et répertoire Renaissance,

projets transversaux, théâtre musical.

Le spectacle «À cor et à cri » montre les liens qui unissent

plusieurs compositeurs des XXe et XXIe siècles

— Berio, Sciarrino, Deleuze, Rens et Orlando —

aux polyphonies de la Renaissance.

 

XVIe siècle

La nuit froide et sombre, Orlande de Lassus 

Bonjour, et puis quelle nouvelle, Orlande de Lassus 

Il est bel et bon, Pierre Passereau

XXe siècle

Cries of London, Luciano Berio (1925-2003)

12 Madrigali, (extraits), Salvatore Sciarrino (1947)

XXIe siècle

trois nouvelles créations :

Cris de Bruxelles, Création de Jean-Pierre Deleuze (1954)

Paroles gelées de Stéphane Orlando (1979)

Un rato...mi esperanza de Jean-Marie Rens, (1955)

Avec :

  • Amélie Raison et Estelle Lefort, sopranos
  • Anne-Fleur Inizan et Cecil Gallois, altos
  • Xavier de Lignerolles et Stéphane Van Dyck, ténors
  • Lorenzo Caròla, baryton
  • Léonard Schneider, basse

 

Prix:
12.00 €
Prix réduit:
10.00 €
Chaussée de Wavre, 366
Bruxelles
BE

Le Printemps le dit

Un cycle de mélodies de Michel Fourgon sur des textes de François Jaqmain, par Jean-Pol Zanutel (violoncelle) et Julie Vercauteren (mezzo-soprano)

"Un beau jour de 2013, mon ami Steve Houben (jazzman bien connu et pétri de poésie) a eu la gentillesse et la bonne idée de m'offrir un recueil dont l'auteur m'était inconnu. Il s'agissait des Saisons de François Jacqmin. Après n'avoir fait qu'une bouchée de ces véritables joyaux en miniature, l'idée m'est venue directement à l'esprit d'en utiliser certains pour composer une oeuvre musicale. De suite, la formation de chambre « mezzo-soprano et violoncelle » s'est imposée à moi, car elle convenait assez bien à l'intériorité et l'intimité qui se dégageaient des poèmes que je venais de lire. Pour la mise en musique des textes (tous extraits de la première partie du recueil intitulée Le Printemps), j'ai été guidé également par ce qui affleurait à l'esprit lors de la lecture de ceux-ci : concision, simplicité, profondeur, sens multiples, humour « sans y toucher ». Ainsi, je me suis efforcé de chercher à inscrire ma musique dans le sillon creusé au préalable par le poète."

Le Printemps le dit est dédié à Julie Vercauteren et Jean-Pol Zanutel.

Michel Fourgon

NB : Les titres des poèmes ont été ajoutés par le compositeur (par commodité) et ne sont pas de la main de François Jacqmin.

 

1. La Brise

La brise annonce des noces

impitoyables.

Il y a une lueur d'apocalypse

dans tout ce qui naît.

L'herbe fait trembler le

néant.

Il est périlleux de ne pas

être jeune.

 

2. Le Printemps le dit

Ce qu'il y a à dire du printemps,

le printemps le dit.

Il n'est pas de de signes pour rendre

le vide mystérieusement touché.

La croissance s'accorde à son

propre lyrisme.

Pour entendre vraiment, il faut au coeur

plus d'amnésie que d'enthousiasme.

 

3. Les Ruisseaux

Les ruisseaux se précipitent

vers les fonds.

Ils dressent la généalogie de la

fraîcheur en courant.

Lorsqu'ils meurent, il reste

la source qui les refait

jusqu'au dénouement du tout.

 

4. Peut-on?

Peut-on désigner par un mot

ce qui ne porte pas de robe?

Je parle de la jeune pluie

qui stimule l'argile et bleuit

l'épaule des cardamines.

L'eau devine les formes les

plus indécises du printemps.

 

5. Le Lilas

La vie reprend haleine dans

le lilas.

L'illusion est délectable.

On se protège du destin en

mangeant une fraise.

Dans sa douce duplicité, le

coucou tente un timide

avertissement.

 

6. L'autre rive du temps

Tôt ou tard, chacun connaît

un printemps qui fait passer

sur l'autre rive du temps.

Là-bas, tout souvenir heureux

a les traits d'un malheur irréparable.

Les oiseaux les plus ingénieux

y sont les outils

de la peur et du silence.

 

7. La Pâquerette

La pâquerette se joue de la

pesanteur du verger.

Elle traverse la trivialité

des saisons sur les reins

lisses de l'herbe.

On se perd dans l'engrenage

de ses pétales.

 

8. Il fait plus beau qu'ailleurs

Pour la première fois dans

l'histoire du monde, il fait

plus beau qu'ailleurs.

Les enfants défient toutes

les lois de la gravité.

Ils sentent que l'absolu a

des vibrations de toupie.

 

Membre (s)
Prix:
12.00 €
Prix réduit:
10.00 €
Chaussée de Wavre, 366
Bruxelles
BE