"Poems to the sea" : Sturm und Klang joue Zhang, Yeznikian et Schumann

Cette soirée sera consacrée à la création de deux pièces, « Poems to the Sea » de Franck C. Yeznikian et « Les Neufs Chants du Fleuve jaune » de Hao Fu Zhang, fruits d’une commande passée par l’ensemble bruxellois, Sturm und Klang, autour de l’eau et de son flux. L’eau a beaucoup inspiré les peintres, mais en tant que source d’inspiration musicale, il fallut l’avènement du Romantisme pour que la musique s’avisât d’en découvrir la poésie. On avait bien songé à en imiter le bruit, mais sans plus. Il devait appartenir à la musique du XXIe, de chanter le drame profond de la mer et la magie miraculeuse des fleuves. « Poems to the Sea », aimantés par les 24 tableaux de Cy Twombly, s’inspire de la polysémie indéchiffrable des traces, du tremblement de la lettre et du chiffre, de la puissance suggestive des griffures et ratures, laissant transparaître fragmentairement une présence, un mouvement à travers les formes de graphes convoquées et partagées entre écriture et signe mais noyées dans des amas ou maculations de vagues en écumes. Les « Neufs chants du Fleuve Jaune », dont le titre est emprunté au poème « les neuf sinuosités du Fleuve Jaune et ses mille déserts » du poète Liu Yuxi(772-842)de la dynastie Tang, donnera à entendre la magie miraculeuse d’un Fleuve, symbole de vie et fluide nourricier qui permit le développement de la civilisation chinoise dans la région des plaines centrales dès 2000 av. J.-C, au travers d’une suite qui donnera à imaginer ses neufs méandres, ramenant à nos mémoires la poésie d’un temps ancestral. Entre ces deux horizons, Schumann sera convoqué avec l’Intermezzo de sa Symphonie rhénane réorchestré pour l’occasion par Gwenaël Grisi pour l’Ensemble Sturm und Klang. Cy Twombly, Poems to the sea, Vi, 1959

Lieu
Prix
12.00
Prixb
10.00
Membre(s)